En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. OK

Zakat Al Maal

Sélectionnez un moyen de paiement
Informations personnelles

Information de carte bancaire
Paiement sécurisé par SSL.
Détails de facturation

Total du don : 10,00€

La Zakât Al Maal, l’un des piliers fondamentaux de l’Islam

Après l'attestation de foi et la prière, la Zakât est le troisième pilier de l'Islam. Souvent traduit en français par « aumône légale » ou encore « aumône obligatoire », il signifie littéralement « purification ».

« Quiconque prête à Dieu de bonne grâce, Il le lui rendra multiplié plusieurs fois. Dieu restreint ou étend (Ses faveurs). Et c’est à lui que vous retournerez. » (Le verset 245 de la Sourate 2, Al-Baqarah (La vache)).

Du point de vue de la langue arabe, le terme « az-zakât » signifie la croissance, la bénédiction et l’augmentation du bien. On dit qu’un plant « zakâ » lorsqu’il croît et qu’une dépense à titre de charge « zakât » lorsqu’elle est bénie et qu’Untel est « zâkin », c’est-à-dire qu’il fait beaucoup de bien. Et il est employé pour le fait de purifier.

Du point de vue de la Loi de l’Islam, c’est le nom de ce qu’on paie sur un bien ou sur un corps d’une façon spécifique, car la Zakât est soit :

  • la Zakât sur les biens : charité appliquée sur les possessions, le patrimoine : elle concerne alors le bétail, l’or, l’argent métal, les récoltent que les gens prennent comme nourriture de base lorsqu’ils ont le choix, les dattes, les raisins secs et les biens commerciaux… c’est la base de la Zakât Al Maal ;

  • la Zakât sur le corps : il s’agit alors de la Zakât de la fin du jeûne, la Zakât El-Fitr.

La Zakat pour la solidarité sociale et pour la purification des richesses

« …et dans leurs biens, il y avait un droit au mendiant et au déshérité… » (Le verset 19 de la Sourate 51, Ad-Dariyat (Qui éparpillent)).

La Zakat assure ainsi une solidarité sociale permettant aux différentes classes de la société de se rapprocher, de s’aimer et de s’entraider. Cette aumône a pour fonction d'aider le pauvre et le nécessiteux dans les difficultés qu'ils rencontrent. Elle représente ainsi une sorte d'impôt de solidarité dont s'acquitte volontairement le croyant. Elle tend aussi à purifier l'âme humaine en l'éloignant autant que possible de l'avarice et de la cupidité. Mais encore, la Zakât, en tant que charité, purifie les possessions du musulman en lui rappelant que la richesse ne lui appartient pas et qu'elle lui est accordée par Dieu, richesse sur laquelle le déshérité possède un droit.

« Prélève une aumône sur leurs biens pour les purifier et les bénir. » (Le verset 103 de la Sourate 9, At-Tawbah (Le repentir)).

La Zakât est explicitement instaurée environ une quinzaine d’années au commencement de l’Islam, à Médine, et deux années après l’arrivée du Messager d’Allah (PBSL) et de la communauté musulmane. Mais l’esprit d’entraide et de générosité a déjà été révélé dès le début de la révélation. Le Seigneur des mondes sait parfaitement, et nous le voyons depuis toujours, que les êtres humains n’auront pas les mêmes opportunités dans la vie ni les mêmes possibilités et moyens d’acquérir de quoi survivre dans la vie quotidienne. Ainsi, quelles que soient les sociétés dans lesquelles nous vivons, et malgré la bonne volonté de chacun, les écarts et les inégalités sociales existent toujours. Allah, le Tout Puissant, a prévu à travers le Coran les moyens de réduire ces inégalités. Le Coran ne contient pas seulement que des messages qui tendent à relier l’être humain à son Créateur, mais il tend également à relier les personnes entre eux, invite chacun à se purifier à travers la Zakât et à ne pas abandonner chacun à son sort. C’est pour cette plus grande raison d’ailleurs que la relation entre la Sâlat et la Zakât est évoquée plusieurs fois dans le Coran. En effet, la Sâlat et la Zakât sont deux éléments de l’adoration d’Allah qui ne peuvent être dissociables, celui qui ne s’acquitte pas de la Zakât (s’il en est assujetti) est considéré également comme ne faisant pas sa prière.

Mais comment donc calculer la Zakât Al Maal ?

Ainsi, en vertu des règles de solidarité instituées par la religion musulmane, la Zakât Al Maal est l’aumône obligatoire que tout musulman verse annuellement à des ayants droit. Tout musulman possédant pendant une année lunaire la valeur du Nissab ou seuil minimum doit alors s’acquitter de la Zakât Al Maal s’élevant à 2,5% du montant total de ses biens.

Tout musulman en est redevable et doit obligatoirement s’en acquitter, dès lors que le montant de son épargne dépasse donc le seuil que l’on appelle le Nissab, c'est-à-dire qu’il possède plus de richesses que le niveau du Nissab sur une période minimale d’une année lunaire.

Le Nissab correspond à la valeur monétaire de 85 grammes d’or (595 grammes d’argent pour l’école hanafite).

Les conditions

La Zakât Al Maal est due sur le total des actifs du moment que leur montant est resté supérieur au Nissab, le seuil d'imposition. La date de départ de la période n'est donc pas fixe. Pour que les avoirs/biens soient imposables, deux conditions doivent être vérifiées:

  • Le seuil du Nissab : La valeur des avoirs/biens doit atteindre ce seuil.

  • La période: La valeur des avoirs/biens ne doit pas descendre en dessous du seuil pendant une année lunaire (calendrier hégirien).

Si le montant de l’épargne cumulée tout au long d’une année lunaire (du 1er ramadan au 1er ramadan de l’année suivante par exemple) est supérieur ou égal au Nissab, alors la Zakât Al Maal doit être payée. Si ce montant est inférieur au Nissab, alors il n’y a pas de Zakât Al Maal à s’acquitter.

Prenons des exemples :

Considérons que le cours du gramme d’Or est de 43,87 euros à un instant donné, la valeur du Nissab est donc de :

Nissab = 85 gramme X 43,87 euros/gramme

Nissab = 3728,95 euros

  • Cas 1 : Prenons donc comme premier cas qu’au premier jour de l’année lunaire, vous possédez 4000 euros, et au bout de la période vous avez épargné 4500 euros. Vous êtes donc assujetti à la Zakât Al Maal parce que durant toute cette période, le montant économisé n'est jamais descendu en dessous du seuil du Nissab de 3728,95 euros. Le montant de la Zakât Al Maal à payer est donc de :

    Zakât Al Maal = 4500 euros X 0,025

    Zakât Al Maal = 112,50 euros

  • Cas 2 : Considérons qu’au premier jour de l’année lunaire vous avez 4000 euros, et au bout de la période vous avez épargné 4500 euros. Cependant, au 8e mois, le montant de vos actifs est descendu à 3500 euros, en dessous du Nissab de 3728,95 euros. Au 10e mois, le montant économisé a dépassé de nouveau le seuil.

Pour ce deuxième cas donc, vous n’aurez pas à verser la Zakât Al Maal au bout d'une année lunaire à compter du premier jour, puisque votre épargne est descendue au-dessous du Nissab pendant la période. Il faut donc recommencer le calcul de l'année lunaire à compter du premier jour (10e mois dans ce deuxième cas-ci donc) à partir duquel le montant de vos actifs atteint de nouveau le seuil du Nissab.

A qui donc donner la Zakât Al Maal ?

La Zakât Al Maal ne peut être donnée qu’aux catégories de personnes qu’Allah a exposées dans Son Livre. Allah dit :

« Les sadaqâts ne sont destinés que pour les pauvres, les indigents, ceux qui y travaillent, ceux dont les cœurs sont à gagner (à l’Islam), l’affranchissement des jougs, ceux qui sont lourdement endettés, dans le sentier d’Allah, et pour le voyageur (en détresse). C’est un décret d’Allah! Et Allah est Omniscient et Sage » ( Sourate 9 - At-Tawbah : 60)

L’Association Musharaka fait partie intégrante de ces huit catégories limitatives des personnes pouvant recevoir la Zakât. Nous faisons entièrement partie des employés de la Zakât (les percepteurs) : les institutions, à but social et humanitaire, qui sont habilitées à gérer à la fois la collecte de la Zakât et la mise en place de programmes d’aide destinés aux personnes en situation d’urgence (réfugiés, déplacés, sinistrés) et aux personnes ayant besoin d’une aide durable pour reconstruire leur vie (endettés, nécessiteux, pauvres). Ainsi, vous trouverez sur notre page un lien utile et simplifié pour que vous puissiez vous acquitter en toute sérénité de votre Zakât Al Maal, et pour que nous puissions la redistribuer ensuite directement aux personnes les plus nécessiteux à travers nos différentes missions et actions humanitaires.